Par J. P. Rédigé le 26/04/2020

Reflex man nous invite au voyage à travers son dernier clip Tiny beat #1. Une rythmique réalisée au Japon – où il vit actuellement – accompagnée de l’échantillon de musique d’un compositeur chinois découvert en Australie, cette musique instrumentale aux influences multiculturelles est le fruit de 2 années passées à l’étranger.

Reflex man, compositeur sous le label L’Echo Records © Reflex man

Compositeur normand originaire du Pays de Falaise Calvados parti à l’étranger, nous lui avions consacré un article en juillet 2019. À l’heure où la moitié de la population mondiale est confinée pour endiguer l’épidémie du COVID-19, Reflex man revient aujourd’hui avec ce clip qui est une invitation à l’évasion: une véritable bouffée d’oxygène en ces jours difficiles.

Comment t’est venue l’idée de ce titre?

L’idée de cette série est de mettre en avant la possibilité de faire de la musique sympa sur des machines “nomades”, en extérieur, sans avoir besoin d’un ordinateur ou bien d’un studio d’enregistrement. Elle m’est venue dans le contexte actuel, ici au Japon il n’y a pas de lockdown confinement, je me suis dit que ce serait sympa de faire profiter d’un joli paysage à des gens enfermés chez eux, et je n’avais que ce petit instrument le Pocket Operator 33 KO! dans mes bagages!

Tiny beat #1” marque donc le début d’une série de clips à venir?

J’ai effectivement proposé à des amis de réaliser le même projet et cela a l’air d’en motiver certains: il y aura donc d’autres épisodes!

Quelles sont les influences musicales de ce titre?

L’instrumentale est un sample – un échantillon de musique – d’un compositeur chinois entendu en Australie et le beat – la rythmique – que j’ai composé au Japon.

Pourquoi ce choix d’un format vidéo clip?

Le format vidéo est en lien avec L’Echo Records – son label – et la volonté que j’ai de partager la musique en vidéo, je trouve que contractualiser une musique renforce le message.

Conscient de la chance qu’il a par rapport à la situation mondiale de confinement, il décide de mettre son temps au profit des autres afin de les aider, à sa manière, à surmonter ce cap difficile… Alors, laissez-vous emporter par ce clip aux sonorités envoûtantes, tourné dans le parc paisible Tsurumi Ryokuchi d’Osaka: confortablement installés, les écouteurs dans les oreilles… ▶️ PLAY